Raha mbola misy blaogy azonao atoraka hamoahana feeling…nahoana no tsy izany no handanianao ny alin'ny ririnina !
Aug
25
ikalamako (2016)

26-campo-tende-terremoto

Je m’appelle Marco, j’ai huit ans et je vis à Pescara del Tronto.

Nous sommes 135 dans mon village. Mais maintenant que c’est l’été, nous sommes tout juste une centaine. Je vis avec maman, papa et Alice, que la cigogne nous a apportée à Pâques. Nous sommes restés ici, cette année, pas de vacances chez les grands-parents.

Puisque papa a dépensé beaucoup pour construire une maison. Il a dit que c’était son rêve. Et que dans l’ancienne maison nous n’y rentrons plus avec Alice. J’ai tout choisi, moi. La cuisine, le poste de télévision, les carrelages. La chambre d’Alice non, par contre. J’y aurais mis un lit de Spiderman, mais maman ne l’a pas voulu. Elle a dit que celui dans ma chambre suffira. Maman, celui-là c’est Batman. Okay.

Donc nous sommes restés ici, et à Nice chez les grands-parents, nous irons l’année prochaine.

Puis maman a peur de mourir. Elle dit que à Nice, il y a trop de méchants qui tuent. Et que à Pescara del Tronto par contre, on ne trouve même pas un caffé, comment veut-on qu’il y ait des méchants. Papa se moque toujours d’elle. Il répète toujours “Tout peut arriver”.

Je m’appelle Marco, j’ai huit ans et je vis à Pescara del Tronto. Cette nuit, la maison à commencer à trembler. Les cocottes et les briques ont commencé à tomber du plafond. Pour un moment, j’ai esperé que Batman se réveille de la corniche de mon lit et me sauvera. Mais papa est arrivé, plus qu’un super-héros. Il m’a pris dans ses bras et a couru jusqu’en bas. Marco, cours jusqu’ à la place et arrête-toi à la fontaine. Ne bouge pas du tout de là. Moi, je vais chercher maman et Alice.

J’ai commencé à courir.
Noir. Peur. Et beaucoup, beaucoup de larmes.

Je m’appelle Marco, j’ai huit ans et je vis à Pescara del Tronto. Sous une tente.
Dans mon village, nous étions 135. Mais maintenant, trois sont au ciel. Ce sont Alice, maman et papa.

Il avait raison mon super-héros.
Tout peut arriver.

Toute référence à des personnes est purement fortuite.
Luca Tornisello



5 Responses to “Marco.”

  1. Ny Riana Ny Riana Says:

    :'(

  2. Rasoabevanitika Rasoabevanitika Says:

    Ndriiiii. J’ai pensé à toi dès que j’ai vu l’info à la télé. Ba be akia a.

  3. Dina Dina Says:

    Ontsa tanteraka

  4. ikalamako ikalamako Says:

    bà mipoke beuh kounkou Nie sy Jo ary Dina… melsi de la vizity, mes coupinous annn 😉

  5. ikalamako ikalamako Says:

    http://www.ilmessaggero.it/roma/cronaca/terremoto_bimbi_roma_quartieri_adottano_piccoli_orfani-1933129.html

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.