Raha mbola misy blaogy azonao atoraka hamoahana feeling…nahoana no tsy izany no handanianao ny alin'ny ririnina !
Nov
12
ikalamako (2017)

Je me passerai de tant de détails, je voudrais juste faire des gros câlins à mes 3 gros minets (Pelosona n’est plus des nôtres depuis plus d’un an déja).  L’autre soir, j’ai tenté une grosse bêtise, mais je n’avais pas les munitions justes. Ainsi les balles blanches ont raté leurs coups… Mais vraiment rien, même pas un haut le cœur. Au contraire, elles me plaquaient tous les nerfs prêts à péter et m’ont envoyé à un sommeil béat – (rire…ironique). Bref.

Ainsi, vers 3h du mat’ sur le divan où je me suis allongée, je transpirais, j’avais eu très chaud. J’ouvre les yeux et je sentais un poids sur moi : quelquechose comme 13 kg – trois boules de poils, une sur ma poitrine, un sur mon ventre avec ses 7kg 600 et la troisième sur mes fesses.

En temps normal, ils essaient de se faufiler sous la couverture, ou derrière moi, ou à mes pieds, ou sur mon coussin. Monter sur moi c’est un jeu qu’ils me font, éveillés et par tour. Jamais ils dorment sur moi tous ensemble comme ça pendant toute la nuit.

J’ai chialé. Comme s’ils étaient en train de monter la garde, pour qu’il ne m’arrive aucun mal ; l’air de me dire : ne te barre pas comme ça, toi ! Et même pendant la journée qui suivait, personne sortait, ils me tenaient compagnie pendant que je continuais à broyer du noir.

Ils m’ont rechauffé le cœur avec leur poils d’amour, ces boules de bonheur.

 



Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.