Raha mbola misy blaogy azonao atoraka hamoahana feeling…nahoana no tsy izany no handanianao ny alin'ny ririnina !
Jan
22
ikalamako (2018) | Discussion (0)

 

Je sais à quoi pensent tous ces gens :
“Celui là est vide à l’intérieur, mais imbu de soi-même
Toute la journée à ne rien faire, dans le lit avec les influencers”
Je te demande une photo, oui, mais pas pour moi

Puis je t’insulte juste pour papoter
Citations sur Baudelaire, même si je ne sais pas qui est
Je ne suis pas si docile, je n’ai pas le sang noble
Je sais qu’ici celui qui te méprise achète les followers

Mais de toute façon, ma chère, tu es mon Intifada
Communiste avec la Rolex de Refondation Prada
Avec toi je pèse les mots dans un message
J’ai mis quelques espaces en plus, que fais-je, je laisse?

Je te connais depuis toujours, mais je ne t’ai jamais comprise
C’est mieux ainsi, inconnus depuis toujours
Et chaque jour c’est pour toujours, chaque jour c’est fini
Mais c’est beau ainsi, inconnus depuis toujours

Je me rappelle des chansons, non des anniversaires
J’ai un travail exceptionel mais qui impose des extras
Beaucoup de gens pensent qu’il est toujours en vacances, il fait des étranges voyages
Moi, plus je connais les êtres humains, plus j’aime les animaux

Ils veulent seulement faire des photos, nous sommes des trophées sur le display
La musique légère pèse comme un pachyderme
Ils veulent des super-héros mais sans l’argent de Bruce Wayne
Donc je fais l’ermite dans la Batcave

Aimer quelqu’un qui vit dans un monde fantaisiste, genre livre de Tolkien
C’est une route cahoteuse des sautes d’humeur
Parfois, je te caresse comme Elsa di Frozen
Mais je ne voudrais pourtant pas te glacer le cœur

Je te connais depuis toujours, mais je ne t’ai jamais comprise
C’est mieux ainsi, inconnus depuis toujours
Et chaque jour c’est pour toujours, chaque jour c’est fini
Mais c’est beau ainsi, inconnus depuis toujours

Puis ce sont les châteaux en l’air qui deviennent des décombres
Puisque se donner entièrement est aussi souvent pénible
Combien de fois s’est on hurlé de méchancetés dans les oreilles
Mais à la fin c’était pour de faux comme le wrestling

Moi, je ne sais pas chanter
Je ne trouve pas la bonne note, mais je trouve la voix juste
A t’ envoyer

Eh, je sais que nous nous sommes connus récemment, mais il me semble que
Je te connais depuis toujours, mais je ne t’ai jamais compris
C’est mieux ainsi, inconnus depuis toujours
Et chaque jour c’est pour toujours, chaque jour c’est fini
Mais c’est beau ainsi, inconnus depuis toujours



Jan
12
ikalamako (2018) | Discussion (0)

 

Un proverbe africain dit : “Les marques du fouet disparaissent, la trace des injures, jamais.
Eh oui, car la violence verbale, ça fait très mal aussi…

 



Nov
12
ikalamako (2017) | Discussion (0)

Je me passerai de tant de détails, je voudrais juste faire des gros câlins à mes 3 gros minets (Pelosona n’est plus des nôtres depuis plus d’un an déja).  L’autre soir, j’ai tenté une grosse bêtise, mais je n’avais pas les munitions justes. Ainsi les balles blanches ont raté leurs coups… Mais vraiment rien, même pas un haut le cœur. Au contraire, elles me plaquaient tous les nerfs prêts à péter et m’ont envoyé à un sommeil béat – (rire…ironique). Bref.

Ainsi, vers 3h du mat’ sur le divan où je me suis allongée, je transpirais, j’avais eu très chaud. J’ouvre les yeux et je sentais un poids sur moi : quelquechose comme 13 kg – trois boules de poils, une sur ma poitrine, un sur mon ventre avec ses 7kg 600 et la troisième sur mes fesses.

En temps normal, ils essaient de se faufiler sous la couverture, ou derrière moi, ou à mes pieds, ou sur mon coussin. Monter sur moi c’est un jeu qu’ils me font, éveillés et par tour. Jamais ils dorment sur moi tous ensemble comme ça pendant toute la nuit.

J’ai chialé. Comme s’ils étaient en train de monter la garde, pour qu’il ne m’arrive aucun mal ; l’air de me dire : ne te barre pas comme ça, toi ! Et même pendant la journée qui suivait, personne sortait, ils me tenaient compagnie pendant que je continuais à broyer du noir.

Ils m’ont rechauffé le cœur avec leur poils d’amour, ces boules de bonheur.

 



Oct
18
ikalamako (2017) | Discussion (0)


Apr
07
ikalamako (2017) | Discussion (0)

 

Fa nahoana anie ilay taniko niangaran-janahary,
Notefeny mba ho nosy tsy hitamban-tsisintany,
Nofenoiny vatosoa, nataony valan-javaboahary,
No, indrisy, toa tantely afa-drakotra izy any !

Mba ahoana hoy ny razana notendren-janahary,
Ho mpiandry sy mpikolo ireo soa sesehena,
Ka nomeny fahendrena sy finiavana hihary,
Raha mahita ireo taranaka tototra fitiavan-tena ?

 

ikalamako
6 aprily 2017.